La Tour Montparnasse

La Tour Montparnasse

Hôtel à Marseille? trivago

En 1973, la capitale s’offre son premier gratte-ciel. Longtemps dénigrée la tour Montparnasse est en passe de relever le plus difficile des challenges, celui de se faire enfin accepter et aimer. Parmi ses atouts séduction : une terrasse panoramique incroyable et une scénographie lumineuse du plus bel effet.

Elle est très haute, très noire, très austère. De près, impossible de lui échapper, son ombre est toujours là, et vous rattrape au détour d’une rue.

De loin, elle se pousse du col et impose sa verticalité solitaire dans un panorama parisien plutôt horizontal, où les perspectives se veulent harmonieuses.  Une singularité à l’origine de la blague qui a longtemps couru sur elle : « La plus belle vue sur Paris? Du sommet de la tour Montparnasse, c’est le seul endroit où on la voit pas. » pas facile d’être le seul gratte-ciel de Paris !

Plutôt que de vous tordre le cou pour en apercevoir le sommet, empruntez l’ascenseur qui vous conduit à son 56ème étage. Avec la terrasse panoramique, qui culmine au 59ème et à 210 mètres, ce sont les seules zones accessibles au public.

Il faut 38 secondes, pas plus pour y accéder. Un peu court pour se remémorer l’histoire de la tour, mais essayons tout de même.

En 1959, la décision est prise de raser la gare Montparnasse, trop petite pour en construire une nouvelle à côté. Sur les terrains qui vont être dégagés, l’idée germe d’ériger une tour ultramoderne. Derrière le projet, le sénateur Edgard Pisani et le tout jeune ministre de la Culture, André Malraux.

Il faudra attendre dix ans pour que débutent les travaux. Les Parisiens sont contre et la polémique enfle: Montparnasse est le quartier des artistes par excellence et 70 ateliers vont ainsi périr sous les pelleteuses. Une disparition d’un Paris authentique et bohème au profit d’une vision très américaine de la ville, qui ne contribue pas à rendre la tour populaire.

Les travaux, pharaoniques, durent quatre ans. Rien que pour l’ancrer dans le sol, 56 piliers qui s’enfoncent à plus de 60 mètres, sont nécessaires car la tour pèse 120 000 tonnes, dont 7 200 rien qu’en ossature métallique.

Elle est enfin inaugurée en juin 1973. Elle rester pendant 40 ans la plus haute tour de bureaux de France avant la transformation de la tours First à la Défense.

Le 56ème étage offre une première vision panoramique de Paris. L’espace est agrémenté de panneaux interactifs pour décrypter le paysage parisien, ses quartiers phares et ses monuments incontournables : à vous la tour Eiffel, le Louvre, les Invalides, le Sacré-Cœur comme vous ne les avez jamais vus. Et pour plus de sensations, testez le « Vertical Experience », une simulation de saut dans le vide depuis le 56ème étage plutôt étourdissante.

Plus que trois étages pour accéder au sanctuaire: la terrasse panoramique et tout Paris à vos pieds.

Depuis 2012, la tour s’est dotée d’une scénographie lumineuse, aux éclairages nocturnes qui varient en fonction des saisons: vert, bleu, orange, rouge…. L’occasion de poursuivre la magie jusque tard dans la nuit.

 

Adzuna
1