Les spots à ne pas rater au marché aux puces de Saint-Ouen

Les spots à ne pas rater au marché aux puces de Saint-Ouen

Le marché aux puces de Saint-Ouen est un vaste réseau d’entrepôts, de stands et de ruelles à la périphérie nord de Paris. Il s’agit du plus grand marché d’antiquités et de seconde main au monde et de la quatrième attraction la plus visitée de France.

Vous n’aurez jamais assez de temps pour explorer tous les recoins de ses 14 zones distinctes, ou les meubles, peintures et bric-à-brac de ses 1 700 marchands. Mieux vaut plutôt suivre ce guide utile qui retrace les quatre marchés clés à voir absolument.

Le marché Vernaison

Le premier arrêt sur cette liste est le marché Vernaison, l’un des marchés les plus proches de la station de métro Porte de Clignancourt. Il n’y a littéralement pas de fin aux objets bizarres et merveilleux que vous pouvez trouver ici. Mais, apparemment, il se spécialise dans les jouets, la verrerie et les objets scientifiques. Il y a plus de 300 stands sous sa bannière. Ils sont répartis sur une superficie de plus de 9 000 mètres carrés, et certains sont les plus anciens de tout le marché.

N’ayez pas peur de vous retrouver dans les cours les plus privées, car elles abritent des pièces qui sont tout simplement époustouflantes. Prenez également le temps de visiter le légendaire Chez Louisette. Dégoulinant de guirlandes à tout moment de l’année, ce cabaret n’est pas la tasse de thé de tout le monde. Cela dit, c’est une expérience authentique qu’il serait dommage de manquer.

Le marché Dauphine

Ensuite, on retrouve le marché Dauphine. Construit en 1991, il est l’un des plus grands marchés de Saint-Ouen. À côté de beaux meubles et antiquités des XVIIe et XVIIIe siècles, vous trouverez le Carré des Libraires, ou Place des Libraires, ainsi que des stands de vêtements vintage. Ensemble, ils totalisent 180 marchands sous la verrière d’un pavillon de 6 000 mètres carrés. Il s’agit également du parfait endroit pour admirer le street art aux puces de Saint-Ouen.

Certaines des caractéristiques les plus intéressantes du marché incluent :

  • le gigantesque vaisseau spatial des années 1970 sur la place centrale,
  • le revêtement de sol inhabituel au deuxième niveau,
  • et bien entendu, la peinture murale colorée de l’entrée.

Pour manger un morceau, dirigez-vous vers Les Gastropodes au bout du marché pour des sandwichs bien farcis, des plats de viande juteux et une panna cotta vraiment délicieuse. Voilà de quoi reprendre un peu d’énergie avant de visiter le marché Biron.

Le marché Biron

Juste de l’autre côté de la route se trouve le marché Biron, l’endroit idéal pour découvrir les merveilles de l’art et du mobilier asiatiques du XVIIIe au XXe siècle. 220 antiquaires et marchands d’art sont installés le long de ses deux longues bandes, chacun désireux de partager sa passion de son métier avec les visiteurs.

Prenez votre temps pour découvrir chaque stand et n’hésitez pas à poser des questions. Il y a certainement beaucoup à apprendre sur la diversité des produits exposés, des céramiques d’Extrême-Orient aux ornements Art Déco conçus et fabriqués à Paris.

Le marché Paul Bert Serpette

Plus loin, sur la rue des Rosiers, se trouve le plus branché de tous les marchés, le marché Paul Bert Serpette.  Celui-ci présente les meilleurs meubles, objets d’art et objets de décoration de l’antiquité aux années 1970.

Vous y trouverez quelques endroits pour manger, parsemés sur les bords du marché, mais la plus chic des options est Ma Cocotte. Ce restaurant sert le déjeuner de midi à 16 heures et commence son service de dîner à 19 heures. La grande terrasse extérieure à l’étage est un endroit idéal pour profiter de l’étendue du marché par une journée ensoleillée.