Le clos Montmartre

Le clos Montmartre

Hôtel à Marseille? trivago

La butte a sa basilique, sa place du Tertre, des artistes, ses cabarets, ses escaliers…mais aussi son vignoble et sa Fête des vendanges. Avec ce lopin de vigne au cœur du vieux Montmartre, c’est un peu la campagne qui chante et danse dans la capitale.

Il fut un temps où les vignes couvraient les pentes de la butte Montmartre, il y a quelque mille ans. Et un temps pas si lointain où les guinguettes montmartroises étaient encore très renommées, voilà deux siècles.

S’il n’en reste qu’un…

En 1860, la capitale annexe la majeure partie de Montmartre. Sous le coup d’une urbanisation galopante, les vignobles vont disparaître les uns derrière les autres. Mais s’il n’en reste qu’un, le clos Montmartre sera celui-là. Pas question pour lui de capituler…

En ce début de XXe siècle, il n’est pourtant plus qu’un terrain vague fréquenté par les clochards sur le flanc nord de la butte, à deux pas du déjà légendaire cabaret du Lapin Agile. Dire qu’il avait été le « parc de la belle Gabrielle » – Gabrielle d’Estrées, qui y aurait eu une maison où elle recevait son amant Henri IV !

Un coup symbolique

C’est dans ce lieu déchu que les amis de Montmartre vont frapper un coup symbolique. En 1929, en signe de protestation contre la domination des promoteurs immobiliers, le dessinateur Francisque Poulbot – créateur des gamins qui portent son nom, ces titis parisiens, frères de Gavroche – et les co-fondateurs de la République de Montmartre décident d’y replanter des ceps de vigne.

Dans la foulée, ce terrain réaménagé à l’angle de la rue des Saules et de la rue Saint-Vincent est baptisé square de la Liberté. C’est le berceau du clos Montmartre, définitivement sauvé en 1933 grâce à l’intervention de la Ville de Paris et au renfort de quelque trois mille deux cent cinquante plants de vigne. La Fête des vendanges peut commencer !

La Fête des vendanges

Parrainée par Mistinguett et Fernandel, la première Fête des Vendanges de Montmartre, en 1934, lance la tradition: le premier week-end d’octobre, on célébrera l’arrivée des cuves issues du clos de Montmartre.

Depuis ce jour, défilé folklorique et personnalités font chaque année le sel de cet événement populaire, devenu un rendez-vous incontournable de la rentrée parisienne. Les quelque mille sept cents bouteilles du clos Montmartre sont vendues aux enchères au bénéfice des œuvres sociales du quartier.

Adzuna